• Stella

Les bobos du coeur sont invisibles ...

Toute blessure du corps est perceptible par l'entourage, mais les maux du coeur sont invisibles, cachés, enfouis, réveillés par certains éléments, mais tus par l'être humain.

Il est difficile de crier son désarroi lorsque le monde qui nous entoure est aussi individualiste.


Alors oui, tout le monde a des soucis, mais est-ce pour autant que nous devons taire les nôtres, les enfermer dans cette boîte sensible qu'est notre coeur ? Doit-on pour autant considérer que ce que nous ressentons n'est pas à la hauteur de la réalité ? Existe-t-il une échelle de la souffrance pour évaluer si nous sommes dans notre droit de nous plaindre, de pleurer, de ressentir le mal-être ?

Ce peut être un simple événement de la vie courante qui nous touche, tout comme une souffrance plus profonde. On dit beaucoup que les blessures de la petite enfance conditionnent notre état mental, nos capacités à surmonter, notre vision de nous-même. Je fais partie de ces gens-là, qui pensent qu'il est important de faire attention aux enfants en bas-âge, parce que c'est à cette période que l'estime de soi se construit.


Comment devenir un adulte épanoui quand vous entendez sans cesse enfant que vous n'êtes pas celui dont on voulait, que vous êtes nul, que vous n'êtes pas assez ceci, pas assez cela ... l'enfant fait confiance à l'adulte pour le diriger et lui expliquer qui il est. La douce violence est destructrice au même titre : "tu n'es qu'un petit cochon" va encrer en lui qu'il a le rôle du "sale", "tu es peureux" va encrer en lui qu'il est incapable, "j'aurais préféré avoir un garçon (ou une fille)" va encrer en lui qu'il n'était pas celui dont on voulait, qu'il va devoir prouver qu'il est en droit d'exister, qu'il ne devra jamais décevoir.

Alors certains diront : "Avant, on ne se souciait pas du ressenti des enfants, on était strict et ça marchait bien comme ça !" Et bien sûr, quand on voit où en est l'humanité, c'est bien la preuve que c'était le bon modèle de traitement ! Un monde d'égoïstes, de menteurs, de détracteurs !


Plus un enfant est encouragé, aimé, entouré, plus il sera sûr de lui et capable de se réaliser. L'entraide s'apprend dès le plus jeune âge, le respect également.

Comment faire quand on a été brisé enfant et qu'on est devenu un adulte troublé dans son comportement ou son estime de soi ? Pointer du doigt la cause de nos souffrances, se faire aider si nous ne pouvons pas affronter les choses seuls, et se repositionner dans la société en nous pardonnant nos erreurs, nos failles, nos retards. Nous avons tous une belle lumière en nous, nous avons tous le droit de briller, nous n'avons rien de moins qu'un autre, nous sommes tous capables de nous aimer.


Nous avons tous droit à la considération des autres, au respect, à l'amour, au partage, à notre place dans cette société, nous avons le droit de nous plaindre quand ça va pas, nous avons aussi le droit d'aller mieux ! Souriez à la vie, vivez une belle aventure !


0 vue

©2019 by Stella Créations. Proudly created with Wix.com