©2019 by Stella Créations. Proudly created with Wix.com

La vie est un jeu de cartes

Quelle expérience de plus complexe que la vie ? Nous naissons dans une famille, un environnement social, nous héritons des blessures de nos parents avec un pack psycho pas forcément simple à gérer.

Nous devrions naître nus de tout, telle une page blanche.

Malheureusement ce n'est pas le cas et nous passons notre vie à nous construire, à chercher cette lumière qui n'appartient qu'à nous, celle qui nous permettra d'exister selon nos propres critères.

L'enfance est conditionnée par notre entourage, notre éducation. Parfois c'est un cocon qui nous entoure, mais d'autres fois nous faisons face à un environnement toxique qui nous enchaîne à un vécu qui n'est pas le nôtre.

Nous sommes entourés de mensonges et de rancœurs dès le plus jeune âge plutôt que d'arriver sur cette Terre avec un terrain propice à notre épanouissement.

Je me suis récemment libérée de mes chaînes. Cette libération m'a replongée dans tous mes tourments de l'enfance et de l'adolescence, m'a démontré que je n'étais pas aussi insignifiante qu'on a voulu me le faire croire. L'enfant est souvent un pushing-ball pour des adultes qui ne savent pas se guérir de leur propre histoire.

De longues heures d'introspection m'ont été nécessaires pour différencier les comportements mérités de ceux que j'ai subis inutilement.

Je me suis sentie rabaissée, mal-aimée, sans câlin, mot d'amour ou autre bienveillance. Je ne me considère pas mal élevée mais plutôt inconsidérée.

J'ai toujours eu en moi cette impression de ne jamais être assez bien, jamais à la hauteur, j'ai toujours pensé que je n'étais pas faite pour le bonheur. Mais tout cela n'était qu'illusions et déformations de la réalité qu'on a encrées en moi par des mots durs, des humiliations et des mises en danger.


Nos malheurs ne sont pas forcément toujours de la faute des autres, mais un enfant n'a que ses parents pour modèles et est capable de se persuader de fausses vérités qu'on lui fait avaler, supporter, accepter.

Je me sens libérée et je me rends compte que mes peurs et mes blocages ne m'appartenaient pas. Je peux dire aujourd'hui que je suis capable de m'épanouir dans des conditions de vie bienveillantes et j'en retire une force qui grandit en moi jour après jour.

J'ai appris à lâcher prise et j'ai retrouvé une sœur de laquelle je m'étais séparée. Nous nous sommes rendues compte de notre fardeau et de notre parcours toxique. Nous avons eu la chance d'être épargnées par la vie, qui aurait pu nous faire sombrer, mais qui nous a gardées en éveil. Notre différence n'était finalement qu'illusion, provoquée par une distance de sécurité que nous avions creusée nous-mêmes, une carapace émotionnelle.

Aujourd'hui je prends mon envol et je vois la vie différemment. La vie est un jeu de cartes et il faut savoir se débarrasser des mauvaises pour reconstituer un nouveau jeu. Celui qui nous correspond et qui nous fera avancer vers les sommets !


Construisez votre château de cartes !