• Stella

L'enfance connectée ...

J'ai une fille de 10 ans, et comme toute enfant de son âge, elle veut montrer sa créativité sur internet, pour interagir avec les copines de son école qui sont déjà sur tous les réseaux sociaux !

Je lui ai créé un compte TikTok en choisissant le modèle de compte privé, ce qui permet de publier des vidéos et d'en restreindre la visibilité exclusivement à ses abonnées (5 à son actif, dont sa maman, sa soeur, et ses copines).

Jusque là, tout va bien, elle fait comme les grandes sans courir réellement de danger en s'affichant sur internet à la vue de tous, sans risquer d'être vue et commentée par des personnes malveillantes.

MAIS

Car oui, il y a un MAIS !

Au-delà de tous les dangers dont on parle beaucoup avec les enfants qui vont jusqu'au suicide parce qu'ils ont reçu des commentaires durs ou carrément des insultes et des discriminations, ou de l'exposition à certains pervers détraqués qui pourraient fantasmer sur une enfant en short, il y a aussi le danger de quitter la planète Terre pour une planète virtuelle.

J'ai vu ma fille enchainer des gestuelles TikTok sans même s'en rendre compte, au cours des repas, de discussions, ou autres moments complètement inappropriés. Ce qui la rendait très agaçante et inattentive à son entourage.

J'ai vu ma fille se regarder dans le miroir en guettant chaque défaut de son visage ou de son corps, vouloir être irréprochable dans sa tenue vestimentaire même pour apporter des cartons dans une grange, se soucier du moindre détail de son apparence comme s'il s'agissait, à 10 ans, d'une condition ultime pour sortir son petit bout de nez à l'extérieur.

J'ai vu ma fille avoir besoin de partager chaque moment de son existence par l'intermédiaire d'une vidéo (parfois juste en faisant semblant), incapable de déballer un achat sans le présenter à un auditoire imaginaire.

J'ai vu ma fille devenir insolente avec l'impression qu'on ne la traitait pas comme elle le méritait, taper du pied sur le sol de mécontentement tout en se regardant dans son miroir pour voir son visage expressif d'injustice.

J'ai pris la décision de stopper du jour au lendemain son utilisation virtuelle en lui expliquant non sans mal qu'elle vivait dans un monde virtuel et qu'il fallait avoir la possession et la conscience de la vie sur Terre avant même de souhaiter "maîtriser" une vie exposée aux regards, qu'elle ne vivait pas dans un film et que ses moindres faits et gestes n'étaient pas forcément intéressants ni voués à être diffusés à des personnes extérieures.

En 3 semaines, elle a totalement changé de perception, bien obligée de s'y faire, elle s'est retrouvée dans ses occupations de base très créatives, elle a profité à 100 % de ses vacances dans les Alpes avec son papa, à l'écoute de la nature et des activités réelles qui ont rempli sa tête de souvenirs en famille.

Elle m'a fait des excuses, aussi, sur son comportement, et elle a été en accord avec le fait qu'elle ne reprendrait pas tout de suite, qu'on pouvait laisser passer encore un peu de temps.

Elle m'a confié que finalement, après quelques jours, elle ne pensait plus vraiment à TikTok et qu'elle se sentait très bien comme ça.

J'ai tout de même remarqué sur ses vidéos qu'elle apprenait des choses, créatives, en faisant des montages vidéo qui lui permettaient de se concentrer sur une recherche d'idée, d'aller jusqu'à la réussite de son projet. Elle a également découvert des TikTokeuses qui dessinaient au pas-à-pas et elle a appris quelques techniques de dessin très intéressantes. Il n'y a donc pas que du négatif mais je pense qu'il faut vraiment que nous, parents, restions vigilants sur la forme de dépendance que les réseaux procurent. Loin d'être contre le monde virtuel, je pense plutôt qu'il faut savoir le contrôler et prendre du recul de temps en temps ;)


©2019 by Stella Créations. Proudly created with Wix.com